Billet du lundi 18 janvier 2016

la grande roue

                                                                   Ma vie est un manège…

Je suis une vertigineuse, une de celle qui sans raison apparente voit sa vie tanguer, virer de droite et de gauche, d’avant en arrière, tout dans ma tête danse.

Drôle de quadrille, qui me donne la sensation d’être en mode essorage…d’être sur la grande roue, un manège sans chevaux de bois, mais qui me donne la gueule de bois.

Je me demande toujours où se trouve la queue du Mickey et si comme lorsque j’étais petite ça s’arrêterait quand je l’attraperais…

Ce matin la magnitude sur l’échelle de Richter de mes vertiges était de 9.
Lorsque tout se calme, je suis sur le fil, le cœur qui bat plus fort que de coutume, je n’ose plus bouger, penser.
Va –t-il y avoir des répliques ?

Oui…elles arrivent…

Elles sifflent un petit air dans mon oreille, elles n’ont pas l’oreille absolue, elles arrivent l’air de rien, elles ne manquent pas d’air je trouve, mais bon, je suis bonne pâte, je les accueille avec fatalisme, ai je le choix ?

Plus je ferai semblant d’aimer leur air, plus elles se feront légères, pour disparaitre bien vite.
J’aurais aimé au moment de ma conception que l’on m’adapte une version anti sismique…mais bon à l’époque on découvrait à peine la roue….

Elle est pas belle la vie !!!!!!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *