Billet du Lundi 28 Mars 2016

 

16_VOLAILLE_01

                                               Histoires de cloches…ou de volailles c’est au choix..

Petite histoire de Pâques…
Il était une fois, un éleveur de volailles désireux de construire un abattoir agréé.

Refus péremptoire de l’administration français, sous prétexte d’absence de mur pour y accrocher sa pelle, élément indispensable au ramassage des plumes..la pelle pas le mur…Non c’était juste pour voir si vous suiviez….

  • Une autre solution peut être si pas de mur?
  • Non?
  • OK, on va pas se fâcher !

Je sais pas vous, mais ce genre de petite histoire me donne l’impression d’être dans une pièce de Courteline.

L’administration française a de ça d’extraordinaire c’est qu’elle reste égale à elle même année après année, j’oserais même dire,  siècle après siècle.

 Elle est pas belle la vie ! 
Sources : le canard…23 Mars 2016 – zig zag-

Illustration : Jeremy Lelorrain. (veuve mode d’emploi)

Billet du Lundi 21 Mars 2016 !

IMG_3080

                                                               Je suis au bout du rouleau.

Un petit coup de fatigue peut être ?
Oh ! Si peu !

En mode derviche tourneur.

Ma liste To Do s’allonge d’heure en heure…….

Dans une semaine pile je serai à New York, d’ici là il faut  :

  • que je sois au taquet cet après-midi pour la lecture de ma pièce
  • que je fasse le plein pour mon loulou
  • que je confirme mon vol
  • que j’emmène Mr coton chez le toiletteur
  • que je rappelle tous les gens qui m’ont laissé des messages et qui doivent penser que je suis aux abonnés absents
  • que je valide mes dossiers en attente
  • que je fasse ma valise
  • que je pose des questions à mon éditeur
  • que je dorme
  • que je termine mon courrier
  • que je prépare la répétition de vendredi
  • que je range ma maison
  • que je dorme
  • que je fasse la liste des trucs, machins et bidules que je dois mettre dans ma valise
  • que je fasse une réserve de bisous à Mr Coton
  • que je prépare son petit paquetage pour aller chez Alix et Thomas
  • que je dorme
  • que je finisse mes articles pour mon blog
  • que je…..que je……que je………

Et pour arranger les choses je perds tout, mes clés, mon téléphone, mon manteau, mes gants, mon sac, mon écharpe, me rappelle plus où j’ai garé ma voiture….

Je perds tout !

Je retrouve plus mes rouleaux. Je sais pas où j’ai la tête ?
Z’avez pas vu mes rouleaux ?

Non….Bon !

Je ne vous trouve pas très efficace aujourd’hui…

Au bout du rouleau peut être ?

 

Elle est pas belle la vie !!!!!

 

 

 

Bree et les petits mots !

petits-mots-F

                                                                   LA ZONE ou le FLOW

Ne pas confondre avec la zone…
Cette zone là est un état mental.

On l’ atteint lorsqu’on est complètement immergé dans une activité dans laquelle on trouve son état de concentration maximum.  La zone ou  le flow se caractérise par l’absorption totale d’une personne dans son occupation.

Le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, (je ne prononcerai pas son nom, j’en serai totalement incapable) a conceptualisé cette expérience maximale

Sportifs, musiciens, comédiens, peintres, etc….en rêvent.

Parvenir à ce moment où la concentration est totale, la motivation à son maximum, où l’on est uniquement dans le moment présent, où les émotions sont à leur maximum mais concentrées et canalisées, où l’on se retrouve dans un état qui décuple nos forces, notre volonté, pas de questions inutiles, pas d’angoisses, pas d’égo, on sort de soi et on y va…Tout est réuni pour que ça marche et ça marche.

Seulement voilà il est aussi facile d’entrer dans la zone que d’entrer en Angleterre pour les réfugiés de Calais.
J’aime bien ces défies, j’aime bien l’idée que par notre seule concentration, volonté, que la canalisation de nos émotions vont nous permettre d’être dans un état mental et physique qui va nous amener là où on veut être, être centré, dans son axe ! Sous le soleil exactement !

 

 

http://ceclair.fr/les-8-caracteristiques-de-letat-de-flow

https://www.cairn.info/revue-staps-2008-1-page-9.htm

http://ceclair.fr/les-8-caracteristiques-de-letat-de-flow

Billet du lundi 14 mars 2016.

pikit-packshot

                                                                                Pikit ou pas pikit…

Non ça n’est pas le nouveau sextoy en vogue….
C’est la nouvelle idée « carrefour« .

Après les boutons que l’on place dans nos placards sur lesquels on buzzzzzz quand le produit leur correspondant est épuisé et qui l’enregistre en direct sur notre liste sous nos petits yeux éblouis.
Voilà le dernier né, le petit nouveau, celui qui rendra les courses moins fatigantes, moins stressantes.

C’est fini :

  • la queue pendant des heures,
  • les courses avec les chariots dans les allées,
  • les enfants hurlants et des parents vociférants,
  • le sourire de la crémière heuuu non de la caissière,
  • la musique tonitruante,
  • les parents affolés courant dans tout le magasin pour récupérer le gamin qui a fugué,
  • La voix de l’hôtesse annonçant que « le petit machin truc attend ses parents…. » lesquels parents se sont fait la malle prenant le magasin pour une garderie gratuite…
  • les heures passées devant les produits pour comprendre comment ça marche,
  • les desesperates housewiwes errant entre les rayons,
  • les vols sous le manteau,
  • le caddy à remplir, vider, re-remplir re-vider avant de re-vider et de ranger !
  • les trucs totalement inutiles que l’on retrouve au fond du chariot en ce demandant qui a bien pu mettre ce machin dans vos courses avant de réaliser que c’est vous !

Mais ……

  • on va pouvoir jouer à la caissière !!!
  • scanner de chez soi nos produits…
  • être livré dans les heures qui suivent,
  • Plus d’heures passées devant l’écran à faire notre choix,
  • On n’aura plus besoin de sortir de chez soi,
  • Plus de contacts avec les humains.

Je sais pas vous mais j’ai une certaine nostalgie de l’ époque où j’allais faire mes courses pour ma tribu and Co…

Nous allons d’un bon pas vers la vie parfaite, la vie sans contraintes, sans efforts, sans stress, sans contacts, la VIESANS LA VIE

Elle est pas belle la vie !!!!!

 

https://monpikit.fr/#!/

Bree et les petits mots…

 

petits-mots-F

                  y’a pire !!!

 

  • Vous allez en avoir pour nia nia nia milles euros !!!
  • Pardon ???? J’ai envie de m’assoir parterre et pleurer ! Mais bon j’ai pas trop le temps là…
  • Oui enfin y’a pire !!!!
  • Ben baisse ta facture et on discutera du pire..

Cette petite formule « y’a pire » a le don de m’agacer façon XXXL (je t’emprunte ton XXXL Mimi !)

Je pense que beaucoup d’entre nous sont conscients du « y’a pire » nous n’avons pas et dieu merci le monopole du malheur, de la tristesse, de la maladie et j’en passe.
Mais j’avoue que parfois quand on me balance cette petite phrase, j’ai du mal à ne pas rembarrer la personne qui me la dit d’un petit ton toujours un peu sentencieux…
J’y ai eu droit lorsque le mec de la maison a eu la très mauvaise idée de partir pour un monde meilleur…meilleur..??? ça aussi..Meilleur…bref…

« y’a pire, ça aurait pu être un de tes enfants !!!!! »

Je pense que chacun d’entre nous a sa propre échelle de Richter de la souffrance, du chagrin, de la colère, etc….

On peut toujours essayer de raisonner quelqu’un qui n’est pas raisonnable, on peut toujours assommer les gens de phrases toutes faites, on est ni dans la tête, ni dans la vie, ni dans le passé, ni dans le coeur de l’autre. Ce qui est supportable pour les uns ne l’ait pas forcément pour les autres, c’est comme ça.

Et je me demande si minimiser le chagrin, la déception ou la souffrance de quelqu’un est une si bonne idée?

Pourquoi doit on toujours regarder le « y’a pire » ? Pour se donner du courage ? Ne pas se plaindre ? Ne pas avoir le nez sur le nombril ? Pensez aux autres?
Il serait peut être  bien de se tourner vers le « y’a mieux« .
Oui tu as le droit à ta colère, à ton chagrin, blablabla…et peut être que le « y’a mieux » va te hisser vers le haut plutôt que de te faire tomber dans le « y’a pire ».

J’ai quelques amies qui vivent ou ont vécu l’invivable, le « y’a pire », l’insupportable et lorsque je les regarde elles sont lumineuses, pleine d’empathie pour les autres, de douceur, de vie, d’espoir, de tolérance et jamais tu les entends dire « y’a pire » elles le savent et acceptent la révolte de l’autre sans échelle de Richter !

Moi je dis respect ! Je vous embrasse mes belles amies !

femmes femmes femmes ! Où sont les femmes ? Femmes des années 80 !

           

FullSizeRender (3) copie

                                                                     Journée de la femme !!!!

Discussion avec ma nièce C. 23 ans.
C – Je suis féministe, mais pas comme on l’entend, comme on l’imagine, une féministe de mon époque, de ma génération.

B – C’est à dire ?

C – Il y a dans mon féministe ni haine de l’homme ni revendication hystérique ni guerre des sexes.

J’aimerais que l’on parle de mon travail en tant que tel sans ajout de genre.

J’aimerais ne pas être une maternité sur pattes, qu’on ne me voit pas comme source de futurs soucis parce que je suis en âge de procréer.

J’aimerais ne plus être payée moins avec une charge de travail égale et un niveau d’études égal voir supérieur aux hommes de mon cabinet.

J’aimerais pouvoir me mettre en robe et prendre le RER tranquille sans que certains hommes se sentent agressés par ma tenue et estiment qu’ils auraient le droit de me donner une leçon !!!!

J’aimerais parfois pouvoir pleurer sans être traitée de pisseuse ou de chieuse.

J’aimerais pouvoir m’énerver sans qu’un mec à un moment ou un autre sorte la phrase incontournable qui va faire se marrer ses con-génères  » elle a ses rangnagnan ? » ah ah ah !!!

J’aimerais ne plus entendre dire lors d’une discussion houleuse, complètement hystérique la pauvre fille…

J’aimerais pouvoir penser carrière sans qu’on m’imagine vivant sans mec, sans enfant, sans vie.

J’aimerais être une femme, rester féminine, sans être traitée d’allumeuse, de pétasse ou de provocatrice.

 

Finalement rien n’a vraiment changé depuis le doux temps de ma jeunesse…

Certains droits ont fait leur apparition….la liste est loin d’être exhaustive :

  • L’IVG (certains aimeraient bien lui faire la peau )
  • la pilule.
  • l’indépendance financière…plus d’autorisation du mari pour avoir un compte en banque et un carnet de chèques.
  • Le droit de travailler, sans l’autorisation de l’homme de la famille.
  • Le droit de vote.
  • La parité – enfin on en parle beaucoup –
  • la journée de la femme – le reste du temps on se débrouille –
  • On ne dit plus mère célibataire, ce qui donnait une image plutôt négative c’est le moins qu’on puisse dire, mais famille monoparentale.

Mais les mentalités ont toujours la vie aussi dure et les clichés aussi.

On pourra parler d’égalité homme/femme le jour où les femmes ne serviront plus d’otages pendant les guerres, que les violences faites aux femmes ne seront plus considérées pour certains comme normales, qu’elles ne serviront plus de monnaie d’échange, d’esclaves, que certains ne profitent pas du fait que vous êtes une femme seule pour vous gruger ou vous pourrir la vie et le jour où n’y aura plus la journée de la femme !

En attendant je vous souhaite à toutes celles qui sont mes amies et les autres évidemment une belle journée suivies de plein d’autres pourquoi s’arrêter en si bon chemin…?

Billet du lundi 7 mars 2016

Sans titre

                                                                Chronique d’une mort annoncée.

OMG, charcuterie, viandes, légumes, fruits, eaux, vins tampons, serviettes hygiéniques, maquillage, produits de beauté, parfums, déodorants, cigarettes, encens, bougies, respirer, regarder, manger, avc, cancer, pneumo…., cardio…..rester assis, rester debout, courir, marcher, dormir, se réveiller, s’endormir, médicaments, transfusions, hôpitaux, opérations, examens, arbres, fleurs, amiante, feu de cheminée, eau du robinet, en bouteille, se baigner, la mer, le bateau, la montagne, les lacs, la terre, le ciel, les voitures, les avions, les motos, les vélos, les scooters, les skates, les trottinettes, à pieds, à cheval, en vélo, sur la neige, la glace, l’eau, le vin, l’alcool,

Notre chemin est tout tracé. Nous vivons dangereusement. Nous avons une épée de Damoclès au dessus de notre tête !!!

  • Ah bon ? Et c’est quoi ?
  • Si on vit on meurt…
  • Ah bon ? Et ça consiste en quoi ?
  • Ben mourir !
  • Ah bon !
  • Vous étiez au courant vous ?
  • Nannn
  • Et toi ?
  • Non

Moi non plus…pour une nouvelle c’est une nouvelle ! On en apprend tous les jours !

Elle est pas belle la vie !

Bree et les petits mots…

                             FullSizeRender (3)

                              NON C’EST NON !!!!!

 Souvent NON veut dire OUI !

C’est ce que pense un bon nombre de personnes  au sujet du VIOL.

Une femme qui dit NON, le mec se dit, allez vas-y t’es bonne !! Tu veux juste m’exciter !

OU PAS !

NON ça veut dire NON !

il n’y a pas à négocier, ni à imaginer, ni à croire, ni à fantasmer

NON ça veut dire NON !

Il n’y a aucune provocation, excitation, aucun sous texte, aucun message subliminal, aucune timidité,

NON ça veut dire NON !

J’avoue que je n’ai jamais compris pourquoi certains mecs pensent que leurs « couilles » leur donnent tous les pouvoirs…

celui de frapper, tuer, vendre, violer,

La solution serait peut être de leur couper ?  Allez savoir, ils penseraient peut être enfin avec leur cerveau ?
Radicale, violent comme méthode ?
Hummmm… Imaginez 30 secondes…La femme que vous aimez, filles, mère, soeurs, peu importe une femme que vous aimez sous les coups et la violence sexuel d’un abruti, d’un fou furieux, on vous donne un sécateur, vous réfléchissez ? Vous hésitez à lui couper?

Moi pas ! je réfléchirai après ou pas !