Chronique new-yorkaise – Kisses and Hugs –

IMG_7382Je sens que demain matin à ces deux là je vais en faire des kisses et des hugs !!!!!

 

Last one…ce soir retour sur Paris….

Ici lorsque vous arrivez quelque part et que vous connaissez les gens of course, on vous embrasse. On vous embrasse on vous embrasse, on n’est pas dans le petit bisou distrait, qui effleure à peine la joue, on vous prend, on vous enveloppe dans les bras, on vous sert chaleureusement et on fait claquer des kisses XXL (comme dirait ma Mimi)

Et à chaque fois,  j’ai  l’impression d’avoir fait un exploit,  que j’ai passé les lignes ennemies au péril de ma vie, surmonté des dangers, qu’on m’attend le coeur battant pour me féliciter d’avoir traversé tant d’épreuves et être arrivée en vie chez eux. Et quand vous repartez c’est pareil, re-enveloppement, re-serrage et on re-claque les kisses et là je me dis, je pars à la guerre ? Il va se passer un truc ? C’est un adieu définitif ? On va jamais se revoir ?
Je reconnais que ça me surprend toujours, je reste les bras ballants, secouée comme une poupée de son, en me demandant ce que je dois faire.

Ça n’est pas désagréable, mais plutôt inhabituel dans nos contrées. Chez nous on est plutôt dans le bisou light, voir un joue à joue avec un baiser dans le vide. Le coeur y est mais on a une sorte de pudeur, on garde ce genre d’effusions pour les moment importants de la vie et encore. Nous sommes peut être moins tactiles, je ne sais pas.

Pourtant nous sommes réputés pour notre french kiss, qui est une spécialité française au même titre que  le steak frites, mais notre french kiss à nous n’a strictement rien à voir.  Je ne me vois pas me lancer dans un french kiss dès que j’arrive quelque part, histoire de montrer à quel point je suis heureuse de voir les gens et à quel point les français peuvent eux aussi être chaleureux. Je reste donc sur mon quand à moi, les bras ballants. J’avoue que si j’avais été sauvée par un pompier (pour ceux qui me suivent ils savent de quoi je parle) j’aurais peut-être, sous le coup de l’émotion, tenté le french kiss, il ne faut jamais perdre une occasion !

Sur ce, je vous prends dans mes bras, je vous enveloppe chaleureusement, je vous serre contre moi et je vous fais des kisses XXL ! et je vous dis à bientôt pour de nouvelles chroniques qui seront d’une région que j’adore, le Sud de la France, à très vite !

2 Comments

  1. Je le sais… tu n aurais pas pu résister au BigKisses du pompier NewYorkais mais… lui non plus ne se serait pas fait prier, jolie française que tu es….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *