Je suis une ballerine…..dans ma tête….

 

             IMG_9997

L’élégance du geste, la douceur d’un profil,  ce corps incroyable qui semble plus léger que l’air. Lorsque je vous vois danser, vous envoler, dessiner dans l’air des arabesques, j’ai la tête et le coeur en fête, j’ai la tête et le coeur dans les étoiles !!!!

On a tous des inatteignables. Vous savez le genre de truc où l’on s’imagine au top du top, la meilleure des meilleures, bref du grand n’importe quoi mais qui fait tellement chaud au coeur, une couette virtuelle lorsque le mental n’est pas au beau fixe.  Et comme disait ma grand-mère, ça mange pas de pain…

Les choses deviennent un peu plus délicates lorsque nous nous mettons en tête de vivre  dans la vraie vie nos inatteignables.

Pendant des années j’ai fait de la barre au sol et du pilate. Pendant des années j’ai pensé qu’aimer la danse serait suffisant pour faire de moi une une libellule sautillante et pleine de grâce. On est loin du compte.

Il y a 7 ans quand je suis arrivée à Paris, je n’ai pas trouvé ma prof idéale. Il faut dire, que j’étais habituée à une prof incroyable, Hélène L. pour ne pas la nommer on était dans le  high level. Rigoureuse, disciplinée, drôle, belle ce qui ne gâchait rien, bref j’étais fan. Mais ça ne facilite pas les recherches, on a des exigences, j’ai fini par renoncer et je me suis tournée vers le yoga.

Mais depuis septembre, allez savoir pourquoi, une envie me tenaillait, ça ne me lâchait pas, je veux y retourner, je veux des demi-pointes, un justaucorps, la barre. J’ai cherché et j’ai trouvé. Résultat, deux à trois fois par semaine barre au sol et danse classique.

Mais une question trottait dans mon esprit, une de celles qui s’accroche bien et qui ne lâche pas. La chieuse quoi !

Cernées par les miroirs, silhouettes tendues, la tête tenue par un fil,  centrée, bras droit arrondi, le gauche tenant la barre, 5eme position, je ne parle pas de kamasutra un peu de sérieux s’il vous plait,  justaucorps et petite jupette en voile, chignon bas bien serré. Pour résumer, l’image idéale de la ballerine, sérieuse, concentrée, disciplinée.

Un mix d’âges voguant allègrement sur les flots de la cinquantaine, mais en nous regardant je ne peux pas m’empêcher de nous imaginer toutes, quelques décennies en arrière, à un âge où nos rêves de ballet pouvaient encore être une possibilité. Beaucoup d’appelés et peu d’élus, comme toujours dans l’art quelqu’il soit.

Et à chaque fois, ça ne loupe pas elle revient, insidieuse, têtue, cette question pernicieuse :

POURQUOI  ? POURQUOI ? Parce que si on était un tout petit peu réalistes ou raisonnables…..

Qu’est ce qui nous fait venir ici ? On aspire à quoi ? On rêve de quoi ? On espère quoi ?
Le travail, la discipline, le corps, l’entretien, retrouver une souplesse, une élégance du corps, une tenue, la beauté du geste, un vieux rêve , marqué à vie par « l’Âge Heureux »?  Ceux de ma génération comprendront.
La danse classique est une discipline rude.  Les positions ne sont pas vraiment naturelles, on impose à notre corps, qui n’est plus de première jeunesse, des exercices qui font travailler des muscles, qu’on savait même pas ou plus qu’ils existaient.

Je nous vois, enthousiastes, courant, volant presque dans les escaliers pour aller rejoindre cette grande salle, où les miroirs ne nous renvoient pas toujours le reflet de ce que nous aimerions y voir,  mais on s’en fout, on pose notre main sur la barre et d’un seul coup, on y est, c’est là, la musique, le piano et c’est parti, pendant une heure et demie on est ailleurs, notre corps reprend ses droits, on le reconnait, c’est celui de nos débuts. Pendant cette parenthèse j’ai 10 ans tout est possible et la vie devant moi.

A vivre nos rêves qu’avons nous à perdre? Nos illusions ? Hummmm, je pense que nous sommes parfaitement éclairés sur le sujet.

ET ? La conclusion de tout ça ?
Pas de conclusion, juste une envie de partager du bonheur de faire ce qu’on a envie de faire sans se préoccuper du reste…

Après soyons réalistes, Un bon osteo, des doses d’arnica, du doliprane, et du synthol ne sont pas de trop ! Il y a des rêves plus physiques que d’autres.

 

https://youtu.be/krDUAHwpSXk?t=40s

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *